Qualité de l’air : classement de 100 villes européennes

L’association Respire a publié un classement de 100 villes européennes, en terme de nombre de jours de dépassement des seuils de pollution atmosphérique aux particules fines (PM10), au dioxyde d’azote et à l’ozone. Basés sur les données de l’Agence européenne pour l’environnement, le président de l’association S. Vray, rappelle que les résultats doivent être nuancés car les dispositifs de mesure de la qualité de l’air sont quantitativement et qualitativement inégaux.

Si la situation géographique, notamment la position de la ville dans une cuvette, joue indéniablement un rôle dans les résultats, le directeur de Green Cross France et Territoires remarque qu’ « il existe une forte corrélation entre la mauvaise qualité de l’air et la part de voitures au gazole ». Ainsi, avec 70% de son parc automobile au diesel, la France ne compte aucune des 40 villes les moins polluées d’Europe, tandis que le Royaume-Unis, avec moins de 25% de véhicules diesel, présente 6 des 10 villes les moins polluées. De manière générale, les villes développant une politique de mobilité douce sont parmi les mieux classées, comme celles pilotes du mouvement « Slow Cities » avec Edimbourg (2e), Bonn (10e) ou Utrecht (11e) par exemple.

L’Agence européenne pour l’environnement estime que neuf citadins de l’union européenne sur dix respirent « au moins un polluant atmosphérique parmi les plus nocifs, à des niveaux que l’OMS juge dangereux pour la santé » selon son rapport de 2013. Les principales conséquences sanitaires sont l’apparition de troubles respiratoires, de maladies cardiovasculaires, ou encore de cancers du poumon, le tout menant à des décès précoces.

Plus d’informations sur :

Qualité de l’air : le palmarès des 100 plus grandes villes d’Europe

1 réflexion sur « Qualité de l’air : classement de 100 villes européennes »

Les commentaires sont fermés.