Comment alimentation et biodiversité sont liées ?

En France, le modèle agricole industriel actuel appauvrit la biodiversité, privant les agriculteurs des services écologiques offerts par la nature, et menaçant à terme notre capacité à nous nourrir. Il faut donc accélérer la transition agro-écologique pour sortir d’une agriculture dépendante.Nous espérons que la prochaine PAC agira dans ce sens.

Les choix actuels avec un modèle industriel majoritaire  favorise la monoculture et détruit  les écosystèmes agricoles (destruction des haies et des mares, érosion des sols). Il est de plus dépendant de l’utilisation de grandes quantités de pesticides et de fertilisants de synthèse, d’un travail mécanisé intensif du sol et de la consommation d’énergies fossiles.Tous ces choix détruisent  à terme la biodiversité.

Les États Généraux de l’Alimentation en 2017 avaient réuni les parties prenantes de l’agriculture et de l’alimentation. Celles-ci ont convenu des modalités à mettre en œuvre pour offrir en 2030 une nourriture « de toutes les qualités » aux Français:La  conclusion était qu’il est nécessaire pour cela de parvenir à « une production agricole constituée pour un tiers de produits Bio, un tiers de produits équivalents à la Haute Valeur Environnementale -HVE- et un tiers de produits bénéficiant de la certification environnementale de niveau 2. »

L’agroécologie consiste à maximiser les services écologiques que nous offre la nature pour faire de la biodiversité une alliée de l’agriculture. Elle préserve la fertilité naturelle du sol, et met en place une diversification des cultures et des infrastructures écologiques (haies, mares, prairies, etc.). Ces pratiques permettent de rétablir le bon fonctionnement des systèmes écologiques.

Le label Bio garantit l’absence de pesticides de synthèse. Bien que ne faisant pas directement référence à la biodiversité, c’est également un mode de production qui lui est favorable et la renforce. En cela, demander davantage de produits bio et HVE dans nos assiettes permet de valoriser des pratiques complémentaires, et toutes deux nécessaires dans le contexte d’urgence environnementale actuel.

La Haute Valeur Environnementale (HVE) permet d’identifier les produits des agriculteurs qui mettent en place des pratiques agroécologiques. La présence de leur logo sur un produit signifie que l’agriculteur favorise la biodiversité sur son exploitation en ayant faiblement recours aux produits chimiques et en maintenant des éléments naturels (arbres, haies, bandes enherbées, etc.)                             Certification environnementale, mode d'emploi pour les ...

La certification environnementale de niveau 2, moins exigeante que la certification HVE (niveau 3), certifie que l’agriculteur limite ses apports d’intrants (pesticides et fertilisants de synthèse).

The state of the world’s biodiversity for food and agriculture.

Rapport de la Food and Agriculture Organization of the United Na­tions. 2019. www.fao.org/3/CA3129EN/CA3129EN.pdf

Les services écosystémiques rendus par les écosystèmes agricoles. INRA Science & Impact. Novembre 2017.
Source : Une certification environnementale pour les exploitations agricoles. Pour concilier agriculture et environnement. Pla­quette du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Janvier 2018. agriculture.gouv.fr/certification-environnemen­tale-mode-demploi-pour-les-exploitations
Une Europe agroécologique en 2050 : une agriculture multifonctionnelle pour une alimentation saine. Enseignements d’une modéli­sation du système alimentaire européen. Xavier Poux et Pierre-Marie Aubert. IDDRI. Septembre 2018. www.iddri.org/sites/default/files/PDF/Publications/Catalogue%20Iddri/Etude/201809-ST0918-tyfa.pdf