Une société en dette de sommeil

Les Français dorment de moins en moins. ils ont perdu entre 1 heure et 1 h 30 en 50 ans de sommeil , selon le baromètre de Santé publique France. L’omniprésence des smartphones et des écrans, mais aussi le bruit, expliquent entre autres ce phénomène.

A l’instar de tous les pays, « cette étude confirme de manière pleine et entière la haute prévalence de l’insuffisance de sommeil dans la population générale française », indique le bulletin épidémiologique du 8 mars. Une valeur proche des 7 heures au minimum seraient recommandées par les autorités de santé. Un grand nombre de Français seraient donc en manque de sommeil.Cette évolution est problématique : on sait que le manque de sommeil a des effets délétères sur la santé. « Cette dette est une épidémie qui aggrave la plupart des maladies chroniques », souligne le docteur Joëlle Adrien, présidente de l’INVS. De nombreuses études épidémiologiques montrent que dormir moins de six heures par nuit est associé à un risque plus élevé d’obésité, de diabète de type 2, d’hypertension, de pathologies cardiaques. Il joue aussi sur la fonction immunitaire, en accentuant le risque d’infection.

http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2019/8-9/