Un nouveau rapport sur la contamination des fruits et légumes proposé par Générations Futures

Après une première édition en février 2018 [1], Générations Futures notre partenaire publie ce 6 juin 2019 une nouvelle édition de son rapport sur les résidus de pesticides dans les fruits et légumes consommés en France.

 Triste palmarés: Presque trois quarts des fruits (72,6% précisément) contiennent des traces de pesticides : un chiffre forcément alarmant pour tous ceux, de plus en plus nombreux, qui consomment ( selon les recommandations du PNNS )quotidiennement les cinq fruits et légumes recommandés pour la santé. Le résultat est issu de l’état des lieux des résidus de pesticides dans les fruits et les légumes en France, publié par l’association Générations futures. Ce rapport a été élaboré sur la base de données officielles produites par la direction générale de la répression des fraudes ( DGCCRF) pour la période allant de 2012 à 2016. 

 

Quant aux légumes, avec une présence de résidus de pesticides dans seulement 41,1% d’entre eux, ils se révèlent donc  moins contaminés que les fruits. Rappelons que les pesticides sont des substances chimiques Soupçonnées dêtre des pertubateurs endocriniens ,c’est-à-dire susceptibles de perturber notre système hormonal, avec des conséquences sur la fertilité et le risque de développer certaines maladies.

 Or ce constat fait par les structures officielles, démontre une fois de plus, combien le recours à une agriculture dépourvue de ces intrants devient une nécessité ; l’appel des coquelicots  est une façon d’interpeller les pouvoirs publics comme la population car les conséquences à long terme sont de plus en plus étudiées et inquiétantes.

www.generations-futures.fr/actualites/residus-de-pesticides-2019/

site de l’appel : nousvoulonsdescoquelicots.org