Enquête sur les céréales pour muesli

Générations futures vient de réaliser une nouvelle enquête pour rechercher des perturbateurs endocriniens  pesticides :Générations Futures pointe la présence de résidus de pesticides dans des mueslis aux fruits non bio. Elle dresse ainsi un constat inquiétant sur nos céréales du matin.

7ème Enquête EXPPERT 7 : EXposition aux Pesticides PERTurbateurs endocriniens: Quelles expositions aux pesticides perturbateurs endocriniens au quotidien ?dessin_exppert7_logo_ras_le_bol-249x300

Dans cette enquête, l’association a demandé à un laboratoire d’analyser 15 mueslis et produits assimilés non bio et 5 bio, achetés dans des supermarchés dans les Hauts-de-France.

Bilan : aucun résidu n’a été trouvé dans 5 échantillons de mueslis bio. En revanche, les céréales non bio contiennent entre 6 et 14 résidus de pesticides (9,4 en moyenne), dont la moitié est soupçonnée d’être des perturbateurs endocriniens: Un fongicide utilisé en viticulture, le pyriméthanil, a été détecté dans tous les échantillons non bio analysés, et est “classé cancérigène possible” aux Etats-Unis.. Pourtant, Générations futures tempère ces résultats en précisant que, pour une consommation de 50 à 100 grammes par jour de produit, “aucune dose journalière admissible” ne semble être dépassée (la dose journalière admissible étant la quantité de substance chimique que l’on peut ingérer par jour, au cours de sa vie, sans risque appréciable pour sa santé).

A titre préventif et si les mueslis sont consommés par des jeunes enfants, mieux vaut que les parents privilégient les céréales bio ne contenant pas de pesticides.”

Le rapport EXPPERT 7