26 et 27 Septembre Grenoble à l’heure du climat

Nous étions présents sur Alternatiba Grenoble et même porteur de l’événement depuis 8 mois et c’est au Jardin de Ville de Grenoble qu’ont été  accueilli ce samedi 26  l’édition grenobloise des villages des alternatives Alternatiba.

L’inauguration de ce mois de sensibilisation avait débuté par la présence de MMonique Robin venue tout particulièrement nous présenter son film et son exposition Sacrée Croissance qui avaient attiré 300 personnes à la Maison de l’International de Grenoble.   Un cycle de conférences ou de projections débats  a été proposé chaque soir  à partir du 8 septembre sur l’agglomération grenobloise. Ces conférences ont été suivies par près de 2000 personnes.

L’événement Alternatiba Grenoble s’est tenu de 9 heures à 20 heures et a accueilli une foule de plus de 20.000 personnes.  97 structures, regroupées sous 16 thématiques, ont présenté diverses alternatives pour lutter contre le dérèglement climatique. La salle Juliet Berto a accueilli un cycle de tables rondes organisé par la ville avec ses villes jumelées.

Alternatiba Grenoble

En fin d’après midi la Métropole de Grenoble avait réuni la grande majorité de ses maires ou représentants venus signer le pacte de transition énergétique; ils sont montés tour à tour sur la scène pour affirmer haut et fort l’engagement de leur commune dans le plan Air, énergie climat. Nous reprenons dans ce cadre les paroles de Jérome Dutroncy: “ La prise de conscience de la société civile dans la lutte contre le réchauffement climatique est cruciale », déclare le conseiller métropolitain et vice-président à l’environnement, à l’air, au climat et à la biodiversité. « Nous avons fait en sorte que cet événement prenne. Nous l’avons d’ailleurs subventionné et y avons pris part à travers un certain nombre de services. Notamment les gens qui gèrent la collecte des déchets et le Métro-vélo sont là, en tant que bénévoles pour la plupart, pour présenter ce que la Métro fait ».

« L’enjeu est là. Le pouvoir des élus locaux dans l’action qu’ils mènent peut avoir des traductions sur des enjeux qui sont planétaires et, notamment, sur celui du changement climatique », conclura Christophe Ferrari, le président de Grenoble-Alpes Métropole.

L’événement s’est clôturé par un concert de fanfares de quatre heures dans le cadre du concours international de fanfares.

Point d’orgue de ce week-end : un arbre, symbole de la biodiversité et de la lutte contre le dérèglement climatique a été planté par la LPO Isère le dimanche 27 septembre à 13h30 au fort de la Bastille , nous accompagnions ainsi la Maison de l’Environnement de l’Isère qui fêtait au fort de la Bastille ses 30 ans avec la plantation de l’arbre du climat en présence d’Eric Piolle maire de Grenoble , Alain Bougrain Dubourg Président national de la LPO . Le choix de l’essence s’est porté sur un érable de Montpellier, espèce présente sur le site et adapté au changement climatique déjà présent.